Dans l’attente que, de la brume, des chimères, de la folie et du rêve, s’élève le tourbillon de la tempête.

IMG_2665

Le phare, Trouville-sur-Mer, Normandie
(« Heureux celui qui n’a pas de patrie – Poèmes de pensée », de Hannah Arendt)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s