La poésie ne doit pas périr. Car alors, où serait l’espoir du monde ?

IMG_8826.JPG-1

Cimetière du Père Lachaise, Paris 20ème
(Postface des Ethiopiques, de Léopold Sédar Senghor, 19ème Printemps des Poètes)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s