Et je creuse toutes mes nuits, je lis relis les poèmes de tous ceux qui depuis l’aube des temps me conduisent à la nuit.

IMG_0207.JPG

Reigny, Cher, Centre-Val de Loire
(« Ce léger rien des choses qui ont fui », d’Alain Duault)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s