C’est comme une bouteille à la mer, que j’aurais jetée, là-bas, adolescente, et que le ressac infini rapporte, chaque année, sur une plage idéale.

IMG_1556
Entre Benagil et Marinha, Algarve, Portugal
(Extrait d’un texte de Olivia Putman, Magazine Air France d’août 2017)
Publicités

2 réflexions sur “C’est comme une bouteille à la mer, que j’aurais jetée, là-bas, adolescente, et que le ressac infini rapporte, chaque année, sur une plage idéale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s