Puis, lentement, tu regardes devant. Te cherches un souffle. Tu ouvres la bouche. Tu marches la bouche ouverte. Tu t’accroches à l’horizon et tu laisses rentrer l’air, tout le nouvel air possible.

IMG_2061

Praia do Malhão, Alentejo, Portugal
(« La femme qui fuit », de Anaïs Barbeau-Lavalette)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s