Tendre le coeur, tordre la peur.

Dessin à l’encre de Chine, Rue Saint-Maur, Paris 11ème
(« Je pense », de Laurie Darmon)
Publicités

J’ai un visage amoureux. J’ai une mémoire amoureuse. J’ai un corps amoureux. J’ai une écriture amoureuse. J’ai un journal amoureux. J’ai des mains amoureuses. Avant, on disait que j’avais un coeur de pierre.

IMG_1729

Dessin à l’encre de Chine, Rue Saint-Maur, Paris 11ème
(« Poupée Bella », de Nina Bouraoui)

Nous ne sommes plus en un temps où l’on puisse feindre l’innocence.

fullsizerender-1

 

Dessin au crayon, rue Saint-Maur, Paris 11ème
(Citation de Philippe Jaccottet, extraite de l’essai « Le poète perplexe », de J.M. Maulpoix)