La transition, elle te pardonne rien, elle te brouille toute ambition, elle te plante dans la solitude du champ de coton, sans te laisser le choix, elle t’oblige à la soumission du poids des heures ingrates comme un coureur de fond.

Irving Penn, Parvis de la Gare de Lyon, Paris 12ème
(« La Transition », de Buridane)
Publicités

Toutes les illusions de la mémoire, tous les rapports ardents du silence et des rêves, tous les chemins vivants, tous les hasards sensibles, je suis au coeur du temps et je cerne l’espace.

IMG_3001.JPG

Square Maurice Gardette, Paris 11ème
(« L’amour la poésie », de Paul Eluard)

Mais c’est oublier que ce ne sont pas des esprits qui se choisissent, mais des corps, de manière instinctive, inconsciente. Le secret de l’amour ne repose surtout pas sur un choix réfléchi, après avoir pesé les qualités et les défauts de l’autre.

IMG_2896.JPG

L’Eternelle idole, Sculpture d’Auguste Rodin, photographie extraite d’Erotica, une anthologie littéraire et artistique
(« Lâcher prise avec Shopenhauer », de Céline Belloq)

Résiste, prouve que tu existes, cherche ton bonheur partout, va, refuse ce monde égoïste, résiste, suis ton cœur qui insiste, ce monde n’est pas le tien, viens, bats-toi, signe et persiste.

Paris 20ème
(« Résiste », de France Gall)