Dans les fleurs que je te laisse, après la nuit.

Rue Saint-Maur, Paris 11ème
(« Sublime et silence », de Julien Doré)
Publicités